topblog Ivoire blogs

21 octobre 2010

Batir votre multinationale

Flèche Rouge.JPGHey les amis,

moquerie.JPGje reçois de plus en plus de commentaires moqueurs de personnes qui me disent:
"Mais SI tu sais comment créer une multinationale, pourquoi tu n'en crées pas toi meme, et c'est à nous que tu veux enseigner comment le faire"

Et là je me suis dit: "Bah ouè, cè vrai, en fait je devrais la fermer, et réussir seul, et après ils viendront pour que je leur donne du travail, ou un peu d'argent. Oui en fait cè ce que je devrais faire: ils voient des multinationales, Moov, MTN, Orange, ils revent d'y travailler un jour, mais ne se préoccuppent pas de savoir comment en créer une pour eux memes.

en fait ils préfèrent les miettes qu'ils ont comme salaire, au lieu de posséder ce qui peut leur donner un salaire à vie!"

qu'est ce que je fait? je les écoute, et je la ferme ? ou je continue avec ceux qui veulent avancer ???


Je pense que je vais continuer, seulement avec ceux qui veulent avancer.

Comment une start-up devient-elle une multinationale?

L'histoire des Hommes les plus riches du monde, selon wikipedia

bill gates.jpegWilliam Henry Gates III dit Bill Gates est un informaticien américain né le 28 octobre 1955 à Seattle, pionnier dans le domaine de la micro informatique. Il a fondé en 1975, à l'âge de 20 ans, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro-Soft (renommée depuis Microsoft). Son entreprise a acheté le système d'exploitation QDOS pour en faire MS-DOS, puis a conçu Windows, tous deux en situation de quasi-monopole mondial. Il est devenu, grâce au succès commercial de Microsoft, l'homme le plus riche du monde de 1996 à 2007 et en 2009.

son reve: "Bill Gates est persuadé qu'un jour tous les foyers et le monde professionnel seront équipés d'ordinateurs personnels"


warren_buffett_gi.jpgWarren Buffet accompagne parfois son père sur son lieu de travail, dans une société de courtage.

A 11 ans Il achète sa première valeur : 6 actions (3 pour lui et 3 pour sa sœur, Doris) de Cities Service Company au coût unitaire de 38 $.

A 13 ans, Il déclare à un ami de la famille qu'il sera millionnaire à 30 ans, ou bien qu'"il sautera du plus haut immeuble d'Omaha". Selon le magazine Forbes, également livreur de journaux, il aurait remplit sa première déclaration de revenus à 13 ans, prenant soin de déduire fiscalement en frais professionnel sa bicyclette à hauteur de 35 $.

À encore 14 ans, début 1945, il investit 1200 $ de ses économies dans 40 acres de terres agricoles louées à des fermiers.

A 17 ans, Warren, alors en dernière année de lycée, et un ami font l'acquisition d'un flipper usagé pour un coût de 25 $. Warren envisage le potentiel de la machine ; il la place près de la boutique d'un coiffeur. Les mois suivants, trois autres machines sont acquises et positionnées à différents endroits de la ville. Ce business est revendu dans l'année à un vétéran de la dernière guerre au prix de 1200 $. Par ailleurs, Warren a gagné plus de 5000 $ en livrant des journaux. Son père le presse alors de suivre des études universitaires, ce qui ne plaît pas trop à l'adolescent.

A 26 ans, Warren créé sa première société : Buffett Associates, Ltd. Sept membres de sa famille ainsi que des amis investissent 105 000 $ ; Warren, quant à lui, n'y place que 100 $ ! Il est maintenant son propre patron et ne travaillera plus jamais pour quelqu'un d'autre.

carlos slim.jpgA l'université, Carlos Slim Helú met à profit ses talents en mathématiques pour payer une partie de ses études. Il est ingénieur diplômé de l'UNAM en 1961. Ingénieur à 21 ans, il ouvrit un cabinet de courtage en immobilier.

Il commence sa carrière financière par l'achat-vente de biens immobiliers au centre de la ville de Mexico. Dans le même temps, il achète des petits commerces qu'il fait prospérer, consolidant ainsi sa fortune dans les années 1980

http://www.carlosslim.com/biografia_ing.html


Bref les amis, toutes ces multi-milliardaires sont des propriétaires d'entreprises. Ont-ils commencé en investissant des millions dans leur 1ere entreprise ? NON. Ils ont démarré petit, très jeune, mais avec un reve en tete.

Ma multinationale a démarré, et la tienne ???

Laisse un commentaire, ton avis m'intéresse

Vincent KADIO

Commentaires

J'aime... Continues grand frère...... J'aime

Écrit par : Lewis EKRA | 21 octobre 2010

Go ahead bro.I'll always back you and what you are saying is true.Thanks for always sharing.

God bless.

Écrit par : Jean-Paul Ahoussi | 21 octobre 2010

Courage frère, continues. ne baisses jamais les bras. Dans tous les domaines, il y a des gens qui n'aiment pas apprendre à pécher. ils préfèrent quémander du poisson. Tu n'es pas de cette race et ne te laisses recruter par ceux là. Psaume 1

Écrit par : Seraphin | 21 octobre 2010

j'aitoujopur enttendue de partout laisse" les autres parlés et fait ce qui te semble dans la crainte de l'eternel".tu as du succès tu sais et nous te disons de continuer ta marche cas tout le monde veux aller de l'avant mais tout le monde ne sais pas comment s'y prendre .si tu pense qie tes idées et tes conseils peuvent etre une valeur pour toi et les autres ne cesse les mettre en valeur .cas en nous aidant plus tu serra recompensé sachje le nous te soutenous de pret comme de loin .les difficultés passeront c'est certains et nous avons toujour l'espoir cas une génération arrive et une autre plustard.Merci bien vinecnt cas j'espere que tu comprendra

Écrit par : léonce | 22 octobre 2010

Bonjour Vincent,


Ne t'en fais pas frère; ne t'occupes
pas des moqueries; saches seulement
que tu fais oeuvre très utile.


Les préconisations que tu apportes,
t'honorent grandement et tout le
mérite te revient de le faire mais
surtout, de continuer à le faire.


Tu connais bien l'histoire du chien
qui aboit et de la caravane qui
passe. Alors ?!!!


Merci en tous cas pour tes conseils
et révélations.


Nous sommes nombreux à y être sensibles.

Merci.

A bientôt.

Écrit par : Blemgbi | 28 octobre 2010

Vincent, merci beaucoup pour l'encouragement que tu me donnes à travers tes textes. Je crois que je vais m'y mettre également, à créer quelque chose, même tout petit. Mais bien plus que les exemples bien connus de ces grands hommes contemporains, ce qu'il faudrait, ce sont des articles sur la méthode. Merci encore !

Écrit par : Ch@rlie | 02 novembre 2010

J'apprécie l'esprit..

Écrit par : Derka Van Oket | 03 février 2011

J'ai toujours été passionné par les histoires de création d'entreprises.Félicitation Vincent!Seuls les créateurs d'entreprises permettront à l'Afrique de tenir sa place dans le concert des nations.Que dis-je? Dans le concert des continents.
Yes we can!Yes we can!Yes we can!
Yes I can! Yes I can! Yes I can!

Écrit par : ADELOWO Inossa | 13 février 2011

Les commentaires sont fermés.